Les nettoyeurs du net : Le football, ce fantastique vecteur de mondialisation

Pourtant, un léger effort d’attention me révélerait qu’il n’y a pas d’affection, pas de représentation, pas de volition qui ne se modifie à tout moment ; si un état d’âme cessait de varier, sa durée cesserait de couler. La plupart des politiques nutritionnelles en place s’appuient sur l’information mais leur impact est faible. Nous citions tout à l’heure des exemples pris dans l’astronomie et dans la chimie ; nous pourrions en prendre d’autres dans la linguistique, dans cette science toute récente et si digne d’intérêt, dont l’objet est de mettre en relief les affinités naturelles et les liens de parenté des idiomes : témoignages précieux de la généalogie et des alliances des races humaines, pour des temps sur lesquels l’histoire et les monuments sont muets. L’interopérabilité entre les objets se fera plutôt via le Cloud à travers des API, interfaces de programmation, qui vont permettre à plusieurs appareils de marques différentes de communiquer et d’être hyper-opérables. Si un prof inconnu se contente de présenter son cours sans rien faire de remarquable, pourquoi devrait-on l’écouter plutôt qu’un prof du Collège de France qui parle du même sujet ? Pour qu’un abus soit sanctionné, encore faut-il qu’il soit dénoncé devant les tribunaux. Cette intelligence peut n’être pas la mienne ni la vôtre ; une science qui porte sur des lois peut donc être une science objective, que l’expérience contenait par avance et que nous lui faisons simplement dégorger : il n’en est pas moins vrai que la comparaison, si elle n’est l’œuvre de personne en particulier, s’effectue tout au moins impersonnellement, et qu’une expérience faite de lois, c’est-à-dire de termes rapportés à d’autres termes, est une expérience faite de comparaisons, qui a déjà dû traverser, quand nous la recueillons, une atmosphère d’intellectualité. Les nettoyeurs du net aime à rappeler ce proverbe chinois « Sans profit personne ne se lèverait tôt ». Tout cela n’attesterait pas une harmonie préétablie entre les propriétés physiques de la lumière et le plan de l’organisation animale ! Dans le premier cas, le mal social doit être attribué aux perturbations des lois naturelles, aux violations légales de la propriété et de la liberté. Malgré ces risques très importants qui sont loin de relever de la théorie (il suffit de demander à ceux qui ont été poursuivis), beaucoup de groupes français, en ce compris certains qui sont très exposés, que ce soit en raison de leur secteur d’activité et/ou de leur présence géographique, n’ont toujours pas mis en place les procédures minimales, comme par exemple celles préconisées par la Banque Mondiale ou celles qui seront proposées dans le cadre de la norme ISO anti-corruption qui est en train d’être mise en place : politique de conformité solide ; fomation efficace des personnels, en part C’est seulement lorsque les parents, soucieux des intérêts de leurs enfants et petits-enfants, participent au processus politique qu’il est possible de garder un œil sur l’addiction à l’emprunt. En tant qu’élus, cette réalité nous la vivons au quotidien dans chacune de nos villes et chacune de nos régions. On est proche du concept d’investissement greenfield et assez loin du concept beaucoup plus large d’investissement direct, qui pour sa part chiffre les flux de capitaux investis ou les profits réinvestis dans le passif des entreprises françaises à partir du moment où l’entreprise dépasse 10% de détention. Le nombre des seules résidences principales a augmenté de 11,3 millions d’unités entre 1968 et 2010 pendant que le nombre de ménages augmentait de 10,8 millions. Ainsi le moyen se substitue à la fin, la forme au fond, et ce n’est plus la profession qui est faite pour le public, mais le public pour la profession. L’objectif pour les fédérations est d’augmenter le nombre d’adhérents en attirant aussi bien les TPE que les PME en croissance et les groupes mondialisés. Réponse : les deux ! L’arc-en-ciel est un phénomène ; la présence de l’observateur est la condition de la perception, et non celle de la production du phénomène : ratio cognoscendi, non ratio essendi. Le NAFTA (ALENA), par exemple, a suivi la première voie, en augmentant considérablement les échanges commerciaux entre les Etats-Unis, le Canada et le Mexique. Admettons pourtant qu’il ait ses raisons pour en choisir une : comment ce même mot, prononcé par une nouvelle personne, ira-t-il rejoindre un souvenir dont il diffère ? Mesuré en valeur ajoutée, le secteur des services contribuait en 2010 pour plus de 50 % aux exportations totales des États-Unis, du Royaume-Uni, de la France, de l’Allemagne et de l’Italie, et à près du tiers de celles de la Chine.