Le blog des prospectives économiques

Entre démocratie de l’incertitude et société du risque, la confiance a disparu de l’expérience France. Le premier étoit de ne recevoir jamais aucune chose pour vraie que je ne la connusse évidemment être telle ; c’est-à-dire, d’éviter soigneusement la précipitation et la prévention, et de ne comprendre rien de plus en mes jugements que ce qui se présenteroit si clairement et si distinctement à mon esprit, que je n’eusse aucune occasion de le mettre en doute. La vérité est qu’il faut creuser sous l’effort lui-même et chercher une cause plus profonde. Et pourtant, les prix baisseront en termes réels de 46 % à Paris entre 1991 et 1997, venant infirmer la prétendue pénurie immobilière qui caractériserait la capitale. Aussi la paléontologie, qui déroule devant nous une interminable série de figures et qui remet sous nos yeux, resserré dans les bornes étroites de la classification, ce qui a rempli le fond infini des temps, fournit-elle le vrai point de vue pour contempler l’œuvre de la création : si l’on ne regarde qu’au présent, on fait comme celui qui voudrait juger d’un tableau sur un seul trait, d’un opéra sur une mesure. Mais pour qu’il y aille rejoindre, de préférence à tous les autres souvenirs, le souvenir d’un aboiement de chien, et pour qu’il puisse dès lors être interprété, c’est-à-dire effectivement perçu comme un aboiement, il faut un effort positif. L’entreprise numérique venue de l’aval capte une part croissante de la valeur et force les entreprises traditionnelles à serrer les boulons se replier toujours plus en amont de la filière. Si la France doit être la caverne des meurtriers, le repaire des affameurs, l’antre des cafards et le lazaret des crétins, il vaut mieux qu’elle cesse d’exister. De même, les modèles de comportement qui mettent l’accent sur la prise de décision heuristique font de nous de meilleurs analystes dans les environnements où de telles considérations peuvent être importantes. Ce fait est que si l’on résout de la façon qui convient chacune des modifications actuelles de mouvement subies par les différentes particules d’un corps, chaque accélération composante est précisément telle que l’ordonne une loi naturelle d’après laquelle les corps, placés dans les positions relatives qu’occupe, au moment actuel, le corps en question, éprouvent toujours certaines accélérations de mouvement qui, composées par addition géométrique, forment l’accélération actuellement éprouvée par ce corps. Pour ce qui est des pensées que j’avois de plusieurs autres choses hors de moi, comme du ciel, de la terre, de la lumière, de la chaleur, et de mille [160] autres, je n’étois point tant en peine de savoir d’où elles venoient, à CAUSE que, ne remarquant rien en elles qui me semblât les rendre supérieures a moi, je pouvois croire que, si elles étoient vraies, c’étoient des dépendances de ma nature, en tant qu’elle avoit quelque perfection, et, si elles ne l’étoient pas, que je les tenois du néant, c’est-à-dire qu’elles étoient en moi pourceque j’avois du défaut. Avec son importante population et ses gigantesques réserves de ressources naturelles, ce pays a toujours pu PARIER sur ses avantages naturels pour parvenir à la croissance au lieu d’avoir à faire face directement à ses défis structurels. Nos maladies sont en grande partie aléatoires. Le blog des prospectives économiques aime à rappeler ce proverbe chinois  » Les livres n’épuisent pas les paroles, les paroles n’épuisent pas les idées ». Les salariés, qui investissent dans leur emploi, ont besoin d’être informés des motifs de cet acte grave qu’est leur licenciement et ont toute légitimité à le contester en justice. C’est une urgence. La nature n’a pas songé à cette superposition.