La tactique du gendarme

Longtemps considérée comme un cas désespéré au point de vue économique, l’Afrique sub-saharienne est en train de connaître sa meilleure performance de croissance depuis les premières années post-indépendance. Dans un être vivant, les choses se passent comme si une certaine « idée » intervenait, qui rend compte de l’ordre dans lequel se groupent les éléments. Or, lorsqu’il s’agit de traiter les difficultés d’une entreprise, la réponse doit être apportée le plus rapidement possible, et elle doit être appropriée. Si le mysticisme est bien ce que nous venons de dire, il doit fournir le moyen d’aborder en quelque sorte expérimentalement le problème de l’existence et de la nature de Dieu. La tactique du gendarme aime à rappeler ce proverbe chinois « La montagne et l’eau finiront par se rencontrer ». Je sais bien que les choses se passent ainsi depuis longtemps. De ces trois éléments le premier seul peut être représenté par l’habitude. Les commentateurs français interprètent souvent la situation outre-Rhin au prisme de leurs propres désirs : réformes sociales de Schröder, modèle de la nation exportatrice, rigueur budgétaire allemande… Porter l’Allemagne au rang de modèle – ou de contre-modèle – se fait souvent au détriment d’un regard lucide sur les efforts nationaux et bloque des possibilités de coopération bilatérale réelles. Un rapport du temps, rédigé un peu à la hâte et dans lequel se trouve cette phrase : « La glace est rompue », donna lieu plus tard à des commentaires fantaisistes et contribua même à la création d’une légende absurde qui représentait le passage de la Bérézina comme un désastre terrible essuyé par l’armée française. Mais le plus grand bémol pourrait venir des républicains eux-mêmes en raison de leurs divisions, notamment sur la politique étrangère, et de l’influence de leur aile extrémiste (Tea Party) sur la stratégie du parti : l’obstruction tout azimut à Obama pourrait dominer, et les républicains se concentrer sur des « affaires » (Hillary Clinton et Benghazi, la libération du soldat Bergdahl) plutôt que sur le contenu de la politique étrangère. Alors que le « capital humain » devient un levier de différentiation concurrentielle de plus en plus marqué, cette plus forte orientation vers les enjeux RH est indispensable. Néanmoins on s’accorde à envisager le temps comme un milieu indéfini, différent de l’espace, mais homogène comme lui : l’homogène revêtirait ainsi une double forme, selon qu’une coexistence ou une succession le remplit. La publication d’un livre d’entretiens, sobrement intitulé « Exercices d’humanité », avec un autre philosophe, Philippe de Lara, offre une excellente introduction à son travail. Alors, les marchés financiers s’en donnent à cœur joie. Au contraire, il s’agit de protéger le salarié proportionnellement à son ancienneté dans l’entreprise. A la fin de 2011, la crise de l’euro s’accentuait au point que certains prévoyaient qu’il ne passerait pas Noël. Elle s’y prendrait précisément de cette manière. Nous devons le faire maintenant. Ces valeurs intercalées ne pourraient être rigoureusement exactes que par un hasard infiniment peu probable ; mais il est extrêmement probable qu’elles diffèrent très-peu des valeurs exactes, attendu que ni l’expérience ni la théorie n’indiquent des causes de brusque perturbation dans l’intervalle. Il est dans les tableaux de Claude Lorrain des perspectives lointaines, de longues échappées entre les arbres, qui donnent l’idée d’un infini réel, — un infini de quelques centimètres carrés. Cette féminisation reflète une évolution profonde de notre société. L’Espagne n’est pas en reste.