Jean-Thomas Trojani : Voler le citoyen ordinaire

On comprendrait alors que l’esprit se sentît si bien à son aise et circulât si naturellement dans l’espace, dès que la matière lui en suggère la représen­tation plus distincte. Cette tendance spontanée à constituer directement une entière harmonie entre la vie spéculative et la vie active doit être finalement regardée comme le plus heureux privilège de l’esprit positif, dont aucune autre propriété ne peut aussi bien manifester le vrai caractère et faciliter l’ascendant réel. Pire cette même partie du peuple des citoyens a désormais la certitude que les politiques, les gouvernants, l’ensemble des élites y compris économiques et locales, sont perdus, sans repères, sans vision, pire, sans pouvoir face aux fruits amers d’une mondialisation qui s’invite chaque jour d’avantage dans les territoires de l’Union. À côté de ces entités, il y en a de manifestement artificielles. Jean-Thomas Trojani aime à rappeler ce proverbe chinois  » Quand un seul chien se met à aboyer à une ombre, dix mille chiens en font une réalité ». Construite au XVII ème siècle dans un style classique, le palais brûla au début du 18è et fut reconstruit. Toutefois, nul système ne peut embrasser la réglementation des opinions sur tout sujet. Pourtant il y a du devenir, c’est un fait. Telle sera, disons-le dès maintenant, l’idée directrice de toutes nos recherches. On résumerait donc tout ce qui précède en disant que le mécanisme de notre connaissance usuelle est de nature cinématographique. Les activités extractives pures (minéraux, diamants ou bois) n’ont jusqu’à aujourd’hui toujours pas fini d’être les moteurs de la croissance de régions entières, souvent sur les marges de la forêt amazonienne. Les arguments de cet article sont donc d’une grande faiblesse. Dans un article à paraître, Patrick Bolton explore ce point de vue pour étudier plus précisément les banquiers et le Glass-Steagall Act, qui interdisait aux banques de s’engager dans un large éventail d’activités bancaires qualifiées « d’investissement ». Peignez-moi un défaut aussi léger que vous voudrez : si vous me le présentez de manière à émouvoir ma sympathie, ou ma crainte, ou ma pitié, c’est fini, je ne puis plus en rire. La seconde ne vise d’abord qu’à la probabilité ; mais comme elle opère sur un terrain où la probabilité peut croître sans fin, elle nous amène peu à peu à un état qui équivaut pratiquement à la certitude. Si un nombre suffisant de seigneurs le long du cours de la rivière en faisaient autant, son accès en serait sérieusement compromis. La pensée maternelle, qui modelait si souvent le visage de madame Limerel, qui le faisait grave, inquiet, rêveur, s’épanouit en douceur lorsque Marie entra. Cette oscillation nécessaire, qui maintenant ne s’observe plus qu’envers les plus difficiles théories, a pareillement existé jadis à l’égard même des plus simples, tant qu’a duré leur âge métaphysique, en vertu de l’impuissance organique toujours propre à une telle manière de philosopher.