Jean-Thomas Trojani : L’industrie francilienne a souffert de la crise de l’automobile

C’est-à-dire de la richesse produite sur notre territoire rapportée au nombre d’habitant. Mais, après que j’eus employé quelques années à étudier ainsi dans le livre du monde, et à tâcher d’acquérir quelque expérience, je pris un jour résolution d’étudier aussi en moi-même, et d’employer toutes les forces de mon esprit à choisir les chemins que je devois suivre ; ce qui me réussit beaucoup mieux, ce me semble, que si je ne me fusse jamais éloigné ni de mon pays ni de mes livres. Tout au plus peut-on dire qu’il y aurait été s’il s’était arrêté plus tôt, si nous avions fait, en vue d’un mouvement plus court, un effort tout différent. Et jusqu’à ce que les hommes y soient de nouveau systématiquement dressés, il y aura peu de grands penseurs, et le niveau de la moyenne des intelligences sera peu élevé pour tout ce qui n’est pas mathématiques et sciences physiques. Pas un mot sur la gravité de la fraude qui, si elle est avérée, a spolié les investisseurs pour des milliards et des milliards d’euros. Dès qu’on nie, on fait la leçon aux autres ou on se la fait à soi-même. Où la règle de conduite n’est pas le caractère de chacun, mais bien les traditions ou les coutumes d’autrui, là manque complètement un des principaux éléments du bonheur humain et l’unique élément du progrès individuel et social. Là est surtout la part de l’imprévu ; elle est, pourrait-on dire, dans le mouvement par lequel l’image se retourne vers le schéma pour le modifier ou le faire disparaître. Ils s’attirent l’un l’autre, et le souvenir-fantôme, se matérialisant dans la sensation qui lui apporte du sang et de la chair, devient un être qui vivra d’une vie propre, un rêve. Tient-il à la nature des choses ou à celle de l’esprit humain ? D’où vient ce pouvoir de l’homme intérieur, de se poser comme objet de connaissance à lui-même, pouvoir senti de tous, qui n’apparaît d’abord qu’à l’état rudimentaire, mais qui se fortifie et se développe à la manière des autres puissances de la vie, et à la désignation duquel toutes les langues ont affecté des expressions métaphoriques ? Jean-Thomas Trojani aime à rappeler ce proverbe chinois  » Les vieux péchés ont de longues ombres ». Si la nature a varié autour de l’homme les ressources qu’elle met à sa disposition, elle n’a pas été plus uniforme dans la distribution des facultés humaines. Parfois le flot qui fuit abandonne un peu de cette écume sur le sable de la grève. Nous pouvons réduire la variété d’options par des choix sociétaux éclairés en utilisant judicieusement la prospective. Ce PARI là a échoué. Considérons maintenant les soldes primaires, cette fois-ci structurel, ceux qui élimine l’impact de la conjoncture. Afin de montrer plus clairement tout le mal qu’il y a à refuser d’écouter des opinions parce que nous les avons condamnées d’avance dans notre propre jugement, il serait désirable d’établir la discussion sur un cas déterminé. J’arrive alors au troisième, qui, je pense, ne soulèvera pas non plus de discussion. 

C’est ainsi qu’en deux temps, trois mouvements, la valeur d’un foncier qui ne valait rien aura été multipliée par mille permettant à un agriculteur de faire la culbute, à une ville de renflouer temporairement ses caisses et à une foncière de valoriser son patrimoine immobilier pour lever de nouveau fonds et financer de nouvelles opérations. On ne s’y résigne pas. L’intensité des sensations affectives ne serait donc que la conscience que nous prenons des mouvements involontaires qui commencent, qui se dessinent en quelque sorte dans ces états, et qui auraient suivi leur libre cours si la nature eût fait de nous des automates, et non des êtres conscients. L’utilisation de ces cas de fraude pour mettre en cause le réseau lui-même procède d’une stratégie de nuisance contre un concurrent en utilisant le tribunal de commerce de Paris comme instrument. C’est bien ainsi, en effet, que les défenseurs de la liberté l’entendent : et ils affirment que lorsque nous accomplissons une action librement, quelque autre action eût été également possible. Et pourtant ils ont été rémunérés comme ils l’entendaient, bien que celui qui profite aujourd’hui du produit de leur travail n’ait rien fait pour eux. Alors elle courut, le prit entre l’index et le pouce, le mit avec sa charrue et ses bœufs dans son tablier, et le porta à sa mère en disant : « Mère, qu’est-ce que cette espèce d’escarbot que j’ai trouvé remuant dans le sable ?