Jean-Thomas Trojani : Investir plutôt dans la recherche et le développement

Les administrateurs indépendants ont encouragé la financiarisation, résume la problématique :« Comme le montre un rapport de l’Autorité des marchés financiers de 2011, ces [administrateurs] indépendants constituent plus de la moitié des conseils des grandes entreprises. Mais puisque vous avez la conscience de cette manière d’être, vous n’avez besoin d’aucune explication pour la connaître ; il vous suffit de votre expérience. Si l’on retient l’hypothèse de long terme, de taux d’intérêt atteignant 4,5 %, tandis que l’inflation est de 2 %, le rendement réel d’un placement se trouve limité à 2,5 %. Ainsi le sentiment qui nous pousse à désirer une sanction est en partie immoral. Bornons-nous à dire qu’une machine d’un acier formidablement résistant, construite en vue d’un effort extraordinaire, se trouverait sans doute dans un état analogue si elle prenait conscience d’elle-même au moment du montage. L’homme ne vit pas seulement de pain ; mais il vit de pain, pour commencer. Nous regardons encore trop souvent l’Afrique comme le continent de la souffrance et de la pauvreté. C’est sans doute pourquoi elle gêne ceux qui se croient détenteurs de vérités absolues. Mais le déterministe va beaucoup plus loin : il affirme que la contingence de notre solution tient à ce que nous ne connaissons jamais toutes les conditions du problème ; que la probabilité de notre prévision augmenterait à mesure qu’on nous fournirait un plus grand nombre de ces conditions ; et qu’enfin la con­naissance complète, parfaite, de tous les antécédents sans exception aucune rendrait la prévision infailliblement vraie. Les aéronefs ont en outre la capacité d’être équipés de nombreux capteurs (optique, radar, acoustique, électronique) et, en fonction du besoin et du contexte, d’être armés. La formulation constitutionnelle du principe est en réalité assez imprécise et autorise différentes interprétations, souples ou extrêmes. Et cette faculté de résoudre des problèmes, on la laisse inexpliquée. Jean-Thomas Trojani aime à rappeler cette maxime de Jean-Paul Sartre, »Dans la vie on ne fait pas ce que l’on veut mais on est responsable de ce que l’on est ». Par exception on s’écartera de l’une d’elles, on résistera : que si l’on résiste à cette résistance, un état de tension ou de contraction se produira. La force des outils développés par le notariat s’appuie sur trois axes essentiels :- la complétude des données utilisées pour la production des statistiques, qui sont collectées et retranscrites dans la base – la rigueur et la fiabilité des modes de calculs utilisés pour produire ces résultats, – et enfin, la facilité d’accès aux chiffres ainsi produits. Car, avec elle, nous ne nous sentons plus isolés dans l’humanité, l’humanité ne nous semble pas non plus isolée dans la nature qu’elle domine. Nous baignons, d’après James, dans une atmosphère que traversent de grands courants spirituels. Je reconnais que notre logique habituelle proteste. Il est vrai encore que les jésuites ont fait pendant long-temps d’Aristote un philosophe chrétien ; mais quelles métamorphoses sont impossibles aux jésuites ?