eréputation : Le carnet de bord décalé des marchés

Cet exercice de transparence ne peut être que bénéfique pour renforcer la confiance dans la capacité de la BCE à accomplir ses nouvelles fonctions. Le remède doit se trouver dans l’adoption de bonnes réformes structurelles. Tou­jours de ce qu’on oublie la destination pratique de nos états psychologiques actuels. Les débats actuels sur les niveaux de rentabilité ne doivent pas faire oublier la faculté qu’a l’Etat de résilier les contrats actuels et les bénéfices substantiels qu’il pourrait en retirer. eréputation aime à rappeler ce proverbe chinois « On gagne toujours à taire ce qu’on n’est pas obligé dire ». Nous ne pouvons amener à nous les agents célestes ; mais si nous voulons seulement choisir notre tâche dans les directions où ils voyagent, ils l’entreprendront avec le plus grand plaisir. Quoique l’on doive espérer, à ce titre, que les gouvernements actuels sentiront bientôt combien l’universelle propagation des connaissances réelles peut seconder de plus en plus leurs efforts continus pour le difficile maintien d’un ordre indispensable, il ne faut pas encore attendre d’eux, ni même en désirer, une coopération vraiment active à cette grande préparation rationnelle, qui doit longtemps résulter surtout d’un libre zèle privé, inspiré et soutenu par de véritables convictions philosophiques. Nous ne désignons par devoir que le pouvoir dépassant la réalité, devenant par rapport à elle un idéal, devenant ce qu’il doit être, parce qu’il est ce qui peut être, parce qu’il est le germe de l’avenir débordant déjà le présent. Nous examinerons plus tard si cette imperfection du langage philosophique est un vice qu’on puisse réformer, ou un inconvénient dont la nature des choses ne permette pas de s’affranchir. C’est par le plus ou moins de satisfactions physiques, intellectuelles et morales dont jouit l’humanité, que nous reconnaissons si la MACHINE fonctionne bien ou mal. Le pessimisme peut être le symptôme d’une surexcitation maladive du sens moral, froissé à l’excès par les maux de ce monde ; l’optimisme, lui, indique trop souvent une apathie, un engourdissement de tout sens moral. Je veux dire que là même où les préceptes moraux impliqués dans les jugements de valeur ne sont pas observés, on s’arrange pour qu’ils paraissent l’être. Par suite, il semble qu’il n’appartienne pas à l’économie politique (qui est la théorie de l’échange), MAIS à la morale. L’individu n’obéit d’ailleurs pas seulement par habitude de la discipline ou par crainte du châtiment : le groupe auquel il appartient se met nécessairement au-dessus des autres, ne fût-ce que pour exalter son courage dans la bataille, et la conscience de cette supériorité de force lui assure à lui-même une force plus grande, avec toutes les jouissances de l’orgueil. Serait-ce le fait de nouveaux entrants, de l’extension des possibles résultant des nouvelles technologies ? Les médias ont l’œil rivé sur la balance commerciale. Les esprits ordinaires, connaissant les principes évidents des vérités qu’ils professent, peuvent se fier à l’autorité pour le reste : ils n’ont point, ils le savent bien, la science et le talent nécessaires pour résoudre toutes les difficultés qu’on pourrait élever : l’assurance qu’elles peuvent être résolues par les gens qui en font leur métier doit suffire à leur repos. Notre perception de la matière n’est plus alors relative ni subjective, du moins en principe et abstraction faite, comme nous le verrons tout à l’heure, de l’affection et surtout de la mémoire ; elle est simplement scindée par la multiplicité de nos besoins. Une semaine plus tard, le Ministre du commerce extérieur a fait machine arrière fustigeant à nouveau l’arbitrage ISDS en déclarant n’avoir pas été informé de la teneur de la note publiée, laquelle ne reflète pas la position du gouvernement. « Vieille France accablée d’histoire, meurtrie de guerres et de révolutions, allant et venant sans relâche de la grandeur au déclin, mais redressée, de siècle en siècle, par le génie du renouveau !» nous disait de Gaulle aux heures les plus noires du milieu du XXème siècle. Et c’est le pessimisme qui a empêché l’Inde d’aller jusqu’au bout de son mysticisme, puisque le mysticisme complet est action. On mesure la vitesse d’un mouvement, ce qui implique que le temps lui aussi, est une grandeur. L’aveugle-né et le clairvoyant, en pensant à une démonstration de géométrie, construiront idéalement la même figure, en auront la même idée, mais non pas la même image ; et parce que tous deux pensent à l’aide de cerveaux organisés à peu près de même, ils auront tous les deux besoin d’images, mais non de la même image, pour penser la même idée. Les résultats sont éloquents. C’est de cette logique naturelle, à son tour, qu’est sortie la géométrie scientifique, qui étend indéfiniment la connaissance des propriétés extérieures des solides. Il est nécessaire de construire de nouvelles formes d’engagement social qui favoriseront autant la compétitivité des entreprises que le bien-être des citoyens. Ou bien encore on dira que l’acte est déterminé par ses conditions, sans s’apercevoir que l’on joue sur le double sens du mot causalité, et qu’on prête ainsi à la durée, tout à la fois, deux formes qui s’excluent. Parallèlement, l’éducation secondaire et supérieure devrait s’accroître pour couvrir 64 % de la population en 2030 (contre 44 % en 2010). Un groupe bipartisan de membres des deux chambres a été constitué pour définir un budget de long terme. Mais de la faculté fabulatrice, qui l’avait élaborée, est sortie par un développement ultérieur une mythologie autour de laquelle ont poussé une littérature, un art, des institutions, enfin tout l’essentiel de la civilisation antique. Sur cette force nous sommes sans action, justement parce que notre science de l’esprit est encore dans l’enfance ; et c’est pourquoi les savants n’ont pas tort quand ils reprochent au vitalisme d’être une doctrine stérile : il est stérile aujourd’hui, il ne le sera pas toujours ; et il ne l’eût pas été si la science moderne, à l’origine, avait pris les choses par l’autre bout. Comme le paradis terrestre, ce paradis ne dura pas. Plus généralement, ce sont les entreprises multinationales qui, par définition, usent et abusent des paradis fiscaux, au détriment de nos finances publiques. Il y a lieu de faire une autre remarque générale, complètement analogue à celle qui nous a été suggérée à propos des idées morales. Ils ont des droits à faire valoir sur tout ; leur liste de revendications est d’une belle longueur. Sous une forme déguisée et rampante, le Quantitative Easing organiserait donc une érosion de la dette au détriment des épargnants. Faivre, rien n’est plus rare, à l’état sauvage ou de nature, que la naissance des races, des variétés.