ereputation : Fatigue électorale

La limitation des crédits bancaires est venue renforcer les faibles demandes de consommation et d’investissement ; les entreprises ont alors vu leurs débouchés fondre comme neige au soleil et ont mis un dernier coup de grâce au marché de l’emploi. C’est ainsi que, chez certains organismes dépravés, l’instinct sexuel peut perdre son caractère habituel de périodicité et de régularité pour devenir nymphomanie ou satiriasis. Bornons-nous à rappeler que la théorie d’après laquelle la conscience serait attachée à certains neurones, par exemple, et se dégagerait de leur travail comme une phosphorescence, peut être acceptée par le savant pour le détail de l’analyse ; c’est une manière commode de s’exprimer. L’immoralité n’est pas nécessairement telle ; elle peut coïncider avec le raffinement de l’esprit, elle peut ne pas abaisser l’intelligence ; or ce qui s’exprime dans les organes du corps, c’est plutôt l’abaissement de l’intelligence que la déviation de la volonté. Un certain nombre d’institutions internationales ont en effet mené plusieurs percées dans de nombreux domaines tels que la santé, la finance, l’économie, les droits de l’homme et le maintien de la paix. En effet, quelle probabilité peut-on calculer pour l’Italie et l’Espagne ? Si l’on niait, par un tel motif, la valeur objective des idées morales, il faudrait contester la valeur objective de toutes les vérités scientifiques, qui ne sont pas le patrimoine de toutes les intelligences, et qui ne se manifestent qu’à quelques esprits d’élite à l’aide d’un grand nombre d’instruments et de secours de tout genre, qu’on ne peut rencontrer qu’au sein de sociétés très-cultivées. Mais on n’en donnera sou­vent ainsi que la cause la plus superficielle. Ajoutons maintenant que ce piège est souvent aussi une métaphore ou une comparaison dont on retourne contre lui la matérialité. Il y a donc contradiction à admettre l’optimisme, et il semble qu’il y ait aussi contradiction à ne pas l’admettre Qui ne voit d’ailleurs la longue série des objections qu’appelle l’optimisme ? Nous aurons encore moins la témérité de rechercher quelle est la fin suprême de la création ; la finalité que nous ne pouvons méconnaître dans les œuvres de la nature est une finalité, pour ainsi dire, immédiate et spéciale, une chaîne dont on ne peut suivre que des fragments dispersés. — Elle est conduite à l’abîme, elle y sera conduite, par des gens dont le plus grand, le plus épouvantable défaut, est d’être des imbéciles ; tous leurs autres vices, si énormes qu’ils soient, ne sont rien à côté de celui-là ; elle est conduite, elle sera conduite à l’abîme les yeux grands ouverts, mais trop molle, trop flasque pour résister. Avez-vous oublié que ça finit toujours par un sauve-qui-peut, leurs sauvetages ? Elle ne crée rien ; son rôle est au contraire d’éliminer de l’ensemble des images toutes celles sur lesquelles je n’aurais aucune prise, puis, de chacune des images retenues elles-mêmes, tout ce qui n’intéresse pas les besoins de l’image que j’appelle mon corps. Pourtant parmi les quelques affaires d’espionnage industriel rendues publiques, les tentatives de transmission d’informations par un ex-salarié à un concurrent de son employeur connues ont souvent été révélées par les concurrents eux-mêmes. Depuis plus de vingt ans, politiques et analystes de tous bords s’accordent sur la nécessité de rationaliser et d’amincir le corpus normatif de notre pays. Le souverain est absolu, mais les pouvoirs de l’État sont délimités strictement par le respect rigoureux de la Loi. Je suis peut-être, malheureusement, seul de mon avis en France ; mais je pense que la conduite du personnage, à Fashoda, fut loin d’être héroïque. Le pessimisme même peut être souvent supérieur, comme valeur morale, à l’optimisme outré : il n’entrave pas toujours les efforts en vue du progrès ; s’il est pénible de voir tout en noir, c’est parfois chose plus utile que de voir tout en rose ou en bleu. Il aura suffi que la réserve fédérale américaine annonce qu’elle mettrait fin prochainement à sa politique monétaire accommodante (taux quasi-nuls et RACHAT mensuel de 85 milliards d’actifs) de soutien à l’activité des États-Unis pour fragiliser la position des puissances émergentes, prouvant qu’elles restent étroitement dépendantes des économies développées. Ils les croyaient, de plus, généralement bienveillantes, quoique souvent redoutables et vengeresses, et les perfections de la nature leur paraissaient en témoigner. Si le travail du cerveau correspondait à la totalité de la conscience, s’il y avait équivalence entre le cérébral et le mental, la conscience pourrait suivre les destinées du cerveau et la mort être la fin de tout : du moins l’expérience ne dirait-elle pas le contraire, et le philosophe qui affirme la survivance serait-il réduit à appuyer sa thèse sur quelque construction métaphysique — chose généralement fragile. Puis-je en tout la déterminer ? Les smartphones démocratisent les clichés, mais font beaucoup de mal aux photographes, et à l’art de la photographie… On peut arguer qu’il n’y a eu « que » deux crises au cours de cette dernière décennie, celle de l’éclatement de la bulle Internet au début des années 2000 (certains économistes nient même qu’il s’agissait d’une bulle) et celle des subprimes en 2007. Il faut que, d’un bond, nous nous soyons transportés plus loin qu’elle et que nous l’ayons atteinte sans l’avoir prise pour fin, en la dépassant. On en dirait d’ailleurs autant de toutes les grandes manifestations de la vie. Qu’a répondu le client lors de son échange avec le service client ? ereputation aime à rappeler cette maxime de Jean-Paul Sartre, »Une victoire racontée en détail, on ne sait plus ce qui la distingue d’une défaite ».