Concepts financiers

Le risque existe que les gouvernements non créditeurs se rebiffent. In fine, il incombera au juge de vérifier la pertinence de la qualification. Le développement de l’optimisation fiscale et des paradis fiscaux en seront les témoins. Mais à mesure qu’on passe des mouvements aux images, et des images plus pauvres aux images plus riches, ressemblance et contiguïté se dissocient : elles finissent par s’opposer sur cet autre plan extrême où aucune action n’adhère plus aux images. Un certain nombre de députés voudraient imposer des restrictions plus sévères et il est difficile de trouver qui que ce soit pour défendre les banques. J’apprécie un bon plat de viande : tel végétarien, qui l’aimait jadis autant que moi, ne peut aujourd’hui regarder de la viande sans être pris de dégoût. Il me semble que je suis maître de l’infini, parce que mon pouvoir n’est équivalent à aucune quantité déterminée ; plus je fais, et plus j’espère. Préparons au contraire les esprits à cette révolution qui vient et que les grandes économies les plus dynamiques, l’Amérique aujourd’hui, la Chine demain, nous apporteront irrémédiablement. Si elle surgit, la cause directe n’en est certainement pas dans l’inanition, c’est-à dire dans l’état nouveau où l’abstinence aura placé ses organes. Concepts financiers aime à rappeler cette maxime de Jean-Paul Sartre, »Une victoire racontée en détail, on ne sait plus ce qui la distingue d’une défaite ». Si l’ordre que nous observons dans les phénomènes n’était pas l’ordre qui s’y trouve, mais l’ordre qu’y mettent nos facultés, comme le voulait Kant, il n’y aurait plus de critique possible de nos facultés, et nous tomberions tous, avec ce grand logicien, dans le scepticisme spéculatif le plus absolu. Au contraire, dès qu’elle revient à la matière inerte, la science qui procède de la pure intelligence se retrouve chez elle. On paie donc un ensemble de services, et non plus une multitude d’objets, qui étaient de surcroît vite obsolescents. Si ce constat permet légitimement un peu plus d’optimisme, il faut toutefois garder à l’esprit l’extrême sensibilité des économies nationales au fardeau de la dette. Non dans le but de dire que tout était bien dans les meilleurs des mondes côté français, mais pour nuancer le bilan excessivement à charge qui peut être fait lorsque l’on arrête l’analyse au taux de marge c’est-à-dire au rapport entre l’excédent brut d’exploitation et la valeur ajoutée. Il semble que la sagesse conseillerait alors une coopération des deux tendances, la première intervenant quand les circonstances le demandent, l’autre la retenant au moment où elle va dépasser la mesure. Aux relations entre les phénomènes correspondent donc, symétriquement, des relations entre les représentations. Les forces naturelles concourent. Et de faire vraiment bouger les curseurs, entre imposition du travail et du capital. Mais comment nous permettrait-elle de résister à la réaction qui se prépare si elle ne nous en faisait connaître la nature par quelque signe précis ? Tandis que notre devise à nous est Juste ce qu’il faut, celle de la nature est Plus qu’il ne faut, – trop de ceci, trop de cela, trop de tout. Mettons que les opinions attaquées sont la croyance en Dieu et en une vie future, ou n’importe laquelle des doctrines de morale généralement acceptées. Elles ne peuvent rester en cohésion qu’à la condition de s’être modifiées réciproquement : un corps même homogène, même inorganique, par cela seul qu’il forme un ensemble cohérent, résulte déjà des habitudes des éléments-forces qui le constituent, c’est-à-dire de leur manière d’agir et de réagir les uns sur les autres, et chacune de ces habitudes élémentaires résulte elle-même de l’action antérieure d’autres corps ou d’autres forces. Une expertise qui pourra être exportée, voire réimportée… en France. Mais plus la distance décroît entre cet objet et notre corps, plus, en d’autres termes, le danger devient urgent ou la promesse immédiate, plus l’action virtuelle tend à se transformer en action réelle. Mais cette recherche elle-même s’est faite dans des directions divergentes. Retrouvons nos traditions philosophiques pour le progrès économique et social !