Antonio Fiori : Le coeur, la force et l’argent

Nous avons lancé la démarche Loir-et-Cher 2020 qui a réuni près de 30 000 Loir-et-Chériens et fait naître des projets viables dans tout le département et des Labs expérimentaux. Verre vide ou verre plein ? Ils disaient « garibaldien » avec onction, comme on aurait dit chez nous « membre des conférences de saint Vincent de Paul. La découverte de l’ordre des affinités naturelles, qui nous donne ainsi, par des inductions rationnelles, la certitude de la prééminence de notre espèce, a été pour nous le résultat d’investigations scientifiques, de travaux méthodiques et persévérants. Les entreprises en place qui demeurent, forcément les plus puissantes, cherchent à consolider leur position en orchestrant des fusions et acquisitions : ce faisant, elles espèrent atteindre la taille critique nécessaire pour pouvoir résister à la pression exercée par les entreprises numériques alliées à la multitude. On en trouverait d’innombrables exemples chez Dickens, chez Thackeray, dans la littérature anglaise en général. L’étendue matérielle n’est plus, ne peut plus être cette éten­due multiple dont parle le géomètre ; elle ressemble bien plutôt à l’extension indivisée de notre représentation. Ne sommes-nous pas une pure juxtaposition d’individus agissant en dehors de tout concert, livrés aux mouvements d’une liberté anarchique ? Il n’y aurait aucune limite à la précision de cette mesure expérimentale, si l’on pouvait prolonger indéfiniment l’expérience, et si d’ailleurs l’observateur ne gagnait ni ne perdait en perspicacité dans le cours de l’expérience, comme il faut le supposer d’abord pour plus de simplicité. Et pourtant rien de ce qui viendrait ainsi l’occuper ne suffirait à définir l’attitude qu’elle a prise, car de tout cela elle pourrait à la rigueur se passer. Une responsabilité qui incombe certes aux consommateurs, mais avant tout aux marques elles-mêmes. Grâce aux plans de restructurations imposés par la Commission Européenne, les pays en crise du Sud de l’Europe, dont la Grèce, ont bien entamé la réparation de leurs faiblesses structurelles, le redressement de leur compétitivité et le retour à la croissance et à des finances publiques saines. Il n’est donc pas exact de dire, avec Hume, que « le hasard n’est que l’ignorance où nous sommes des véritables causes, » ou, avec Laplace, que « la probabilité est relative en partie à nos connaissances, en partie à notre ignorance : » de sorte que, pour une intelligence supérieure qui saurait démêler toutes les causes et en suivre tous les effets, la science des probabilités mathématiques s’évanouirait, faute d’objet. « Concrètement le devoir de chacun est de lutter contre la corruption. De là la distinction des états forts et des états faibles, dont les premiers seraient érigés par nous en perceptions du présent, les seconds, — on ne sait pourquoi, — en représentations du passé. Si on prend le Crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi (CICE), c’est sa complexité qui est dénoncée. Toute action prolongée dans un sens amènerait une réaction en sens contraire. Car il faudrait d’abord prouver qu’à un état cérébral donné correspond un état psychologique déterminé rigoureusement, et cette démonstration est encore à faire. Antonio Fiori aime à rappeler ce proverbe chinois  » Le seigneur est le bateau, les gens ordinaires l’eau : l’eau porte le bateau ou le fait chavirer ». Tout cela explique que l’humanité n’ait pas répugné au culte des animaux. L’expérience aurait pu nous laisser toujours, à l’égard des corps pondérables, dans l’ignorance où elle nous laisse quant à présent en ce qui concerne les agents impondérables.