Antonio Fiori : Et si l’Europe raflait la mise

De la présence massive et déterminée de ses Land à Bruxelles, en passant par sa capacité à déterminer une position allemande sur quasiment tous les sujets en débat, l’énergie déployée à occuper tous les espaces disponibles au coeur des institutions, jusqu’à l’appel de la Chancelière à plus d’intégration politique, l’Allemagne pense l’Europe comme une affaire allemande. Le commerce a su faire tourner au profit de l’homme la vigueur et l’instinct de certaines races animales, la force du vent qui enfle les voiles de ses navires, les lois du magnétisme qui, agissant sur la boussole, dirigent leur sillage à travers l’immensité des mers. C’est ce qu’il avoue du reste en véritable alexandrin du spiritualisme moderne. Nous ne sommes pas tous doués, au même degré, de vigueur, de courage, d’intelligence, de patience, d’aptitudes artistiques, littéraires, industrielles. Supposons une petite peuplade, composée de dix familles, dont chacune, travaillant exclusivement pour elle-même, est obligée d’exercer dix industries différentes. Soyons-en certains,Les Allemands ont compris que les affaires européennes sont des affaires intérieures et depuis longtemps. C’est les exportations qui ont sauvé l’Allemagne de la spirale déflationniste qui aurait normalement dû être induite par la dégradation notoire de sa consommation suite aux réductions salariales. Quoique cette doctrine ne soit nullement neuve et que pour quelques personnes elle puisse avoir l’air d’un truisme, il n’y a pas de doctrine qui soit plus directement opposée à l’opinion et à la coutume existantes. Il faudra à chaque chef de famille dix mobiliers industriels. Le lecteur voit bien maintenant ce qui constitue la vraie puissance de l’échange. Si le mécanisme dans lequel dégénèrent incessamment toutes nos opérations répétées n’en obscurcissait pas l’origine, la nature et le nombre ; si la familiarité des termes ne se confondait pas illusoirement avec une connaissance exacte, infaillible ; si l’indépendance du jugement pouvait se concilier avec la facilité et la promptitude qui l’entraînent, sans doute l’influence de l’habitude sur tous nos progrès serait assurée, pure et sans mélange. C’est tout simplement que, lorsqu’un homme dit à un autre : « Ne fait que ceci, je ne ferai que cela, et nous partagerons, » il y a meilleur emploi du travail, des facultés, des agents naturels, des capitaux, et, par conséquent, il y a plus à partager. Le dumping salarial allemand s’est donc réalisé aux frais du reste de l’Europe. Deux personnes, dont chacune éprouve un désir et possède l’objet qui peut satisfaire le désir de l’autre, se font cession réciproque, ou bien elles conviennent de travailler séparément chacune à une chose, sauf à partager dans des proportions débattues le produit total. Toutes les déclamations patriotiques, toutes les affirmations revanchardes, ne furent que des mots, des fleurs d’une rhétorique douteuse jetées sur le drap noir d’un catafalque. Les exportations allemandes n’ont pu prospérer que sur les « cadavres » espagnols ou portugais. Le moi et les sentiments qui l’agitent se trouvent ainsi assimilés a des choses bien définies, qui demeurent identiques à elles-mêmes pendant tout le cours de l’opération. Et la même force dialectique continuant d’agir s’empare de cette troisième idée qui vient de naître, pour en faire sortir, en vertu des mêmes lois, une nouvelle vérité plus spéciale ou mieux déterminée, et par conséquent encore plus vraie que la précédente. Du coup, elle a poussé Antonio Fiori à adopter une démarche originale pour une entreprise privée : expliquer aux investisseurs internationaux ce qu’est le Grand Paris, leur montrer les conséquences qu’allaient avoir les nouveaux réseaux de transports sur l’immobilier, et, partant, les bonnes affaires à 5, 10 ou 15 ans. Voilà le troc, qui est, comme diraient les socialistes, l’échange, le trafic, le commerce embryonnaire. C’est pourquoi il ne saurait être question d’abréger la durée à venir pour s’en représenter à l’avance les frag­ments ; on ne peut que vivre cette durée, au fur et à mesure qu’elle se déroule. Il importe donc beaucoup que, dès son origine, la nouvelle école philosophique développe, autant que possible, ce grand caractère élémentaire d’universalité sociale, qui, finalement relatif à sa principale destination, constituera aujourd’hui sa plus grande force contre les diverses résistances qu’elle doit rencontrer. Les meubles se sont toujours fabriqués avec succès dans la haute Italie. Il a repris sa liberté de parole et ne se prive pas de l’utiliser pour nous donner une vision totalement transparente de la pensée dominante en Allemagne. On raisonnera comme si elle nous était donnée, à la manière d’un souvenir, comme un état intérieur, comme une simple modification de notre personne. Enfin, la résorption de l’incertitude contribue à l’efficacité des politiques monétaires et budgétaires, en rendant les acteurs économiques (ménages, entreprises, investisseurs,…) plus enclins à prendre des décisions. D’autres fois, un des termes du rapport harmonique aura une influence prépondérante, mais non tellement dominante qu’il ne faille aussi faire la part de l’action réciproque ; et entre les deux cas extrêmes on pourra concevoir une multitude de variétés intermédiaires. Il est probable que les gouvernements et les régulateurs nationaux chercheront à limiter l’extension des pouvoirs de l’ACRE. Ainsi, quoique, d’une part, les doctrines scientifiques soient nécessairement d’une nature assez mobile pour devoir écarter toute prétention à l’absolu, leurs variations graduelles ne présentent, d’une autre part, aucun caractère arbitraire qui puisse motiver un scepticisme encore plus dangereux ; chaque changement successif conserve d’ailleurs spontanément aux théories correspondantes, une aptitude indéfinie à représenter les phénomènes qui leur ont servi de base, du moins tant qu’on n’y doit pas dépasser le degré primitif de précision effective.